Bulletins du Front

Nos dossiers

Fermer Adresse de référence

Fermer Bruxelles

Fermer Denis Uvier

Fermer Flandre

Fermer France

Fermer Logement

Fermer Morts de la rue

Fermer Nos revendications

Fermer Squat

Fermer Videos

Fermer Wallonie

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
143 Abonnés
Nouvelles


 -  Année 2019
+ Année 2018
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
+ Année 2010
+ Année 2009
+ Année 2008
+ Année 2007
Visites

 702021 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Nouvelles


Sans abri ou Sans domicile ???? - par jean le 14/09/2019 @ 17:24

SANS ABRI OU SANS DOMICILE ???

   Pour beaucoup, c’est chou vert et vert chou ! La plupart des associations tombent dans le panneau. Mais le résultat de cette confusion des termes est catastrophique pour bon nombre de personnes qui ont perdu leur logement. En effet, la plupart des gens qui perdent leur domicile pour des motifs divers : divorce, insalubrité, faillite, expulsion pour non-paiement ne vont pas dormir dans la rue, mais se réfugient provisoirement chez des amis ou dans la famille. Nombre d’entre eux ne veulent pas s’y domicilier afin de ne pas importuner leur bienfaiteur en entrant dans leur composition de ménage.
 
    Ils ont alors un toit, un abri, mais sont malgré tout sans domicile, sans domiciliation et doivent être considérés comme « sans abri » ; ce qui signifie que leur carte d’identité n’est plus valable, qu’ils ne reçoivent plus leur courrier, ni leur chômage, pension, maladie/invalidité, permis de conduire, droit à un héritage etc…..
 
Mais l’affaire se corse lorsqu’ils veulent demander une adresse de référence au CPAS et donc d’y être domiciliés. Ils se voient refuser cet outil « mais Monsieur, vous n’êtes pas sans abri, l’adresse de référence est réservée uniquement aux sans-abri, or vous, vous avez un toit, vous logez provisoirement chez un ami ou dans la famille ».

   C’est en Flandres et particulièrement à Anvers (ville-laboratoire de la chasse-aux-pauvres) que cette maladie est répandue, mais la contagion commence à s’étendre dans certains CPAS de Bruxelles, avant d’envahir la Wallonie. C’est pour cela que nous refusons totalement l’appellation de « sans abri » (réservée aux « habitants de la rue ») au profit de « sans domicile » (sans domiciliation : dans un squat, chez des amis, dans caravane...) 
 
   C’est probablement pour cela qu’inconsciemment nous nous étions battus il y a plus de 10 ans lorsque la Féantsa (Fédération Européenne des services aux sans domicile) a voulu imposer une « définition européenne » de sans abri. Mais peine perdue, car nous étions les seuls parmi les 27 pays de l’Unions européenne de l’époque à nous opposer à cette liste.

Cette liste en effet compte 4 catégories de personnes exclues du logement : sans abri (en rue ou abri de nuit) – sans logement (en maison d’accueil) – logement précaire (provisoirement chez des amis ou famille) - logement inadéquat (mobil home, squat.).
Donc, selon cette typologie qui est contestée, quelqu’un qui est provisoirement chez des amis, dans un squat, dans un garage…. n’est pas un sans-abri, il est en logement précaire et n’aurait pas droit à une adresse de référence au CPAS  : vous n’êtes pas sans abri, vous êtes chez un ami, dans un garage, dans un squat etc…
 
 
 
 
 


Liens utiles

+ Associations partenaires du Front commun des SDF
+ Sources d'informations
+ Associations
+ Infos
+ maisons d'accueil Bxl et Wallonie
Haut Bas