Bulletins du Front

Nos dossiers

Fermer Adresse de référence

Fermer Bruxelles

Fermer Denis Uvier

Fermer Flandre

Fermer France

Fermer Logement

Fermer Morts de la rue

Fermer Nos revendications

Fermer Squat

Fermer Videos

Fermer Wallonie

Nouvelles


+ Année 2020
+ Année 2019
+ Année 2018
+ Année 2017
+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2014
+ Année 2013
+ Année 2012
+ Année 2011
+ Année 2010
+ Année 2009
+ Année 2008
+ Année 2007
Visites

 707052 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Nouvelles


Le Cube Viva for Live Nivelles - par jean le 20/12/2018 @ 12:48

Les animateurs de Vivacité enfermés dans le Cube à Nivelles dépensent une énergie incroyable pour inviter les gens à donner de l'argent pour aider le enfants vivant dans la pauvreté : c'est bien ou pas ?

1. L'argent servira à aider quelques associations qui s'occupent de parents et enfants : c'est une bonne chose et il faut continuer

2. Mais c'est aussi une mauvaise chose car les animateurs ne peuvent rien dire sur les causes profondes de ces pauvretés, notamment les politiques de ces quinze dernières années : chasse aux chômeurs, aux minimexés, aux personnes handicapées, aux personnes malades depuis longtemps.... Les caisses de la Sécurité sociale se vident petit à petit au fur et à mesure que le nombre de milliardaires augmente en Belgique, ainsi que leur fortune.

3. Les vrais causes de la pauvreté, ce sont les milliards qui fuient dans les paradis fiscaux  et que les gouvernements n'arrivent pas (ou ne veulent pas) poursuivre.

4. Malheureusement, aucun des animateurs n'aura le courage de le dire, car "ils ne peuvent pas faire de politique" ", et risquent leur place.


CONCLUSION : le Cube n'est qu'une emplâtre sur une jambe de bois, il détourne les gens des vraies causes de la pauvreté, c'est le nouvel Opium du Peuple. !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Hommage aux sdf décédés à Liège - par jean le 13/11/2018 @ 20:24



 
 
 
 
 
Si le lien ne s’ouvre pas, faites copier/coller
 
 
 
 
 
 
 
 

Deux SDF décédés : les responsables ? - par jean le 02/11/2018 @ 18:01

 
 
Depuis plusieurs jours, nous sommes interpellés de toutes parts afin de savoir ce que nous pensons du décès de deux SDF à Bruxelles, surtout que c’était deux femmes. Les interlocuteurs voudraient que nous dénoncions le système d’aide aux SDF dans Bruxelles :  en premier lieu évidemment le Samu Social, ensuite les autres associations.
 
Nous avons gardé le silence, car toutes ces associations ne sont qu’une emplâtre sur une jambe de bois, même si elles font un très bon travail. La vraie difficulté vient du coût du logement qui est de plus en plus cher, et malgré que la plupart des SDF en séjour légal ont droit à l’adresse de référence et au minimex, ce n’est pas avec cela qu’il est possible de se loger correctement.
 
Les vrais responsables de ces décès et de nombreux malades qui traînent dans les rues de Bruxelles, c’est l’absence de politique claire et ferme par rapport au logement. Il y a des essais, mais cela ne suffit pas. Il y a toujours des milliers de logements vides dont un grand nombre appartient aux communes ou aux CPAS, la construction de logements sociaux est toujours à la traîne (et là, bien des habitants sont responsables, car ils ne les veulent pas près de chez eux !), de très nombreux bâtiments abritant des bureaux pourraient être aménagés etc….
 
Le plus grand scandale pour un bourgmestre, c’est qu’un SDF meure sur sa commune en hiver, mais il s’en fou si c’est en été ! En hiver ils sont même capables d’enfermer de force des SDF pour qu’ils ne meurent pas en rue. Par contre, ils ne feront rien pour réquisitionner des immeubles vides ou rénover les habitats sociaux, or c’est là un des moyens es plus efficaces pour éviter des décès, mais électoralement parlant….. cela ne rapporte pas de voix !
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Hommage aux personnes sdf décédées en 2017 - par jean le 23/10/2018 @ 11:06

 
 
 
Pour rappel, un hommage est organisé pour les habitants de la rue décédés en 2017
 
- Mercredi 7 novembre : Charleroi 10h (commence par un Parlons-en) suivi de l’hommage à l’Hôtel de Ville
 
- Lundi 12 novembre : Liège 11h, hommage à l’Hôtel de ville
 
- Mechelen : le 11 ou le 18 novembre pour toutes personnes enterrées aux frais de la commune
 
- Bruxelles : toujours au printemps, car on meurt de la rue toute l’année. C’est la seule ville en Belgique où tout est pris en main par le « Collectif » qui est à l’œuvre durant toute l’année.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

FGTB Verviers défend ses affiliés au CPAS - par jean le 14/09/2018 @ 11:08

 
 
la FGTB Verviers défend ses affiliés au CPAS
FGTB VERVIERS·LUNDI 10 SEPTEMBRE 2018
 
 
Le nombre de personnes qui doivent avoir recours à l’assistance des CPAS est en constante progression. C’est un signe de l’appauvrissement de la population.
Sous le gouvernement précédent, à la demande des libéraux flamands (qui veulent aujourd’hui limiter dans le temps les allocations), la réglementation du chômage a été profondément modifiée.
Cette politique a conduit à l’exclusion de milliers de sans-emploi du droit à une allocation de remplacement.
Ces femmes, ces hommes ont ainsi été renvoyés à la charge de leur famille ou de leur entourage… ou à la débrouille.
Certains ont pu avoir accès à l’aide d’un CPAS après enquête sur leurs ressources.
C’est une situation très éprouvante et parfois humiliante.
Cette aide sociale est régie par une loi.
       La FGTB de Verviers-Ostbelgien a été saisie, à travers son service juridique, d’un nombre croissant de dossiers d’affiliés s’étonnant de se voir appliquer des procédures qui ne leur semblaient pas conformes à la législation.
Il apparaît que certaines pratiques dont sont victimes les personnes les plus fragiles de notre société donnent une image de zone de « non-droit » à certaines administrations. Celles-ci sont souvent sous pression financière et le personnel est régulièrement confronté à de criants manques de moyens.
       Cette situation, nous l’avons mesurée à plusieurs endroits, conduit à un manque d’informations aux usagers sur leurs droits, sur les différentes possibilités d’aides au-delà du revenu d’intégration sociale… Il n’est pas rare que des refus du revenu d’intégration sociale soit opposé à des demandeurs alors que leur dossier n’est pas introduit au Comité spécial du service social. Nous constatons des refus sans motivation, des manquements graves au respect de la vie privée, des décisions qui paraissent arbitraires, des obligations de « pointage » incompréhensibles, des sanctions vexatoires…
       l ne s’agit pas, pour la FGTB de Verviers-Ostbelgien, de jeter l’approbe indistinctement sur tout le travail de tous les CPAS de l’arrondissement mais, au contraire, de veiller à ce que les bonnes pratiques et le respect de la législation restent d’actualité alors que nous constatons, d’une part, les difficultés financières de ces institutions dont les ressources émanent des communes et de l’Etat pour l’essentiel et, d’autre part, une forte augmentation du nombre d’usagers.
      La FGTB de Verviers-Ostbelgien a décidé d’encadrer les travailleurs qui sont amenés aux portes des CPAS, et à défendre leurs droits en vérifiant, à leur demande, si la législation leur a été appliquée correctement.
Une permanence spécifique est organisée en liaison, le cas échéant, avec le service de Droit Social de notre organisation syndicale.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

DECES DE PAUL TRIGALET à Charleroi - par jean le 26/05/2018 @ 21:51

 
 
 
 
Ceux et celles qui ont connu Paul sont heureux de savoir qu'il nous a quittés ce jeudi matin comme il le voulait : dans sa maison au calme. Une cérémonie sera organisée le samedi 2 juin à la Chapelle de Heigne et une cérémonie d'adieu se fera plus tard probablement au château de Marchiennes au Pont.
 
Pour nous, le gens du Front, Paul a été celui qui a aidé à structurer l'action d'Alain Siénaert dès les premiers jours de la guerre des sdf pour obtenir une carte d'identité et des droits en 1992. Grâce à sa sensibilité, ses qualités de syndicaliste il a permis au groupe de se faire entendre. Sans lui la lutte des sdf du Front n'aurait pas pu atteindre son but. Merci à toi Paul, notre mentor et notre ami. C'est lors de ta décoration de "CHEVALIER DU MERITE WALLON que tu t'es défini comme "animal social".
 
 
Né à Anderlues, en  1934, au milieu des charbonnages, dans une famille de cinq enfants, il a été nommé vicaire de la paroisse de Jumet Gohyssart (hé oui, il était curé). Directement il s'est fait l'ami de jeunes travailleurs et des mineurs, mais il a senti qu'il valait mieux quitter la paroisse et continuer comme prêtre-ouvrier". Il suit une formation sociale à l'ULB puis entre au travail chez chez Goffart, à Monceau comme manoeuvre pendant 5 ans. En 1973, il reprend une formation d'ajusteur et est embauché chez Dassault, à Gosselies, en 1974. À la reprise de l'usine par la Sabca, il s'occupe d'une cellule de reconversion des matériaux composites.
 
Syndicaliste, il crée en 1973 la Fédération nationale des habitants de cités, car il habitait dans un logement social à l'allée Verte à Jumet. On ne compte pas les initiatives parfois ratées, mais plus d'une fois très intéressantes pour les personnes en difficulté de logement. C'est ainsi qu'il se démena pour organiser des "bails glissants" et ensuite l'association SANS ABRI CASTOR : un savant montage entre un d'une maison abandonnée, la commune, des maçons/électriciens/plafonneurs au chômage, des bénévoles et le futur locataire pour rendre habitable le logement. Le locataire qui avait donné des heures de travail pouvait ensuite louer le lieu à moindre prix pendant plusieurs années. Une dizaine de maisons ont été ainsi "retapée" dont le couvent des soeurs près de la chapelle de Heigne habitée à présent par une petite dizaine d'habitants. L'immense jardin attenant est actuellement entièrement cultivé par une autre association également fondée dans la foulée. Tout le monde se souvient d'un Paul juché sur le toit occupé à travailler d'arrache pied. Par après, Sans abri castor a du fermer ses portes parce que le gouvernement wallon avait pris la relève (!!!). Que ce soit au Gouvernement Wallon ou au Fédéral, on entendait la voix de Paul qui relevait chaque fois le petit détail qui risquait d'exclure les plus faibles. Il a été également la cheville ouvrière dans tout le travail de création des AIS (Agence immobilières Sociales)
 
L'association SOLIDARITES NOUVELLES est aussi sa création, ainsi que Le Rebond qui deviendra Comme chez nous et ensuite ESPACE PAROLE où les SDF pouvaient libérer la parole en présence plus d'une fois d'une autorité. Mais dès que le Relais social a pris le relais, Paul a créé ESPACE PAROLE/FEMMES, car il avait remarqué que ces dernières n'osaient pas prendre suffisamment la parole en présence des hommes. Il ne faut pas oublier non plus la "résidence d'été" en France : un petit coin de paradis dans la nature où des personnes en difficultés peuvent passer quelques jours pour "se retaper".
 
Plusieurs chutes successives ont eu finalement raison de sa santé et il avait du mettre fin officiellement à ses activités depuis quelques années.
 
Certain l'avaient appelé : l'abbé Pierre de Charleroi, mais personne n'osait le lui dire, par peur de coups !
 
 
 
 
 
 
 
 

Des détectives engagés par le CPAS - par jean le 13/05/2018 @ 11:04


C'est décourageant de constater que la course au pouvoir entre la NVA et autres partis mène à d'incroyables dérives. En effet, en un an de temps, on a sorti la loi limitant le secret professionnel des Assistants sociaux, la loi antisquat, propistion de remaniement de la prime d'installation quand un sdf retrouve du logement. 

Et à présent, comble des combles, c'est une proposition d'engager des détectives pour mener des enquêtes sociales ordonnées par le CPAS. De nouveau évidemment, une raison valable : des personnes reçoivent le minimex ici, mais possèdent des biens ou des commerces à l'étranger. Il est difficile en effet pour les AS de le vérifier. Mais en acceptant cette pratique, on ouvre la porte à toutes les exagérations, et poursuivre des personnes démunies par des détectives, comme on le fait pour des criminels.


Comme d'habitude, le CPAS d'Anvers a commencé, et cela risque de se propager à la Flandres et ensuite devenir une loi fédérale. VOIR : 

https://www.facebook.com/groups/Dominiquelanglois/permalink/815846111939129/

 


COMME DES CHIENS - par COMME DES CHIENS le 06/05/2018 @ 18:33

 
 
 
ENTERRES COMME DES CHIENS
 
   Un drame s’est produit lors de la mise en terre de notre ami André, membre très actif du Collectif des Morts de la rue et du Front Commun SDF. En effet, grâce à nos efforts et la bonne collaboration de la Commune, une date avait été choisie afin qu’une délégation puisse être présente lors de la mise en terre.
 
La Commune savait qu’il n’y aurait probablement pas de membres de familles, mais qu’une bonne dizaine de personnes seraient présentes et organiseraient une petite cérémonie. La Commune était même prête à mettre un appareil à notre disposition pour diffuser un cd pendant cette cérémonie et ces informations avaient été communiquées au Pompes Funèbres. 
 
L’enterrement était prévu pour 11h, mais lorsque nous sommes arrivés au cimetière vers 10h30, le corbillard quittait le cimetière, le cercueil d’André avait été mis en terre tout seul, sans accompagnement. Nous nous sommes recueillis sur sa tombe avant de faire éclater notre colère. La responsabilité incombe aux employés des Pompes Funèbres et à ceux du cimetière. Tout le monde s’est confondu en excuses et nous les avons acceptées.
 
Mais nous ne pouvons nous arrêter là, car nous avons constaté que plus d’une fois, des personnes enterrées aux frais du CPAS l’étaient en vitesse très tôt au matin et incognito. Parfois, la famille ou amis arrivent à l’heure prévue alors que la mise en terre était déjà commencée. Plus d’une fois, nous avons constaté que la(les) commune(s) ou la police ne font pas leur travail de rechercher les familles. Jusqu’à présent, ni la sœur ni le neveu d’André n’ont été prévenus officiellement du décès. 
 
De plus, parmi les décédés en 2017, personnes ne nous a prévenus du décès d’Ali-la-Fleur et ses enfants n’ont appris la nouvelle que deux mois après son enterrement. L’objectif de ce communiqué est de rappeler aux communes et aux pompes funèbres que nous sommes tous égaux dans la mort, et méritons toutes et tous d’être enterrés dans la dignité.
 
 
Un communiqué de presse sortira bientôt, conjointement avec le collectif
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Loi antisquat - par jean le 03/05/2018 @ 15:54

A l'occasion du dépôt au Conseil d'Etat de la requête contre la loi antisquat, voici une vidéo en deux langues, mais il faut cliquer dessus pour qu'elle démarre.


NB : une trentaine d'associations ont signé, dont le Front qui en plus a participé aux frais.


https://www.facebook.com/toutautrechose/videos/811730705699818/











Des CPAS condamnés par l'Inspection fédérale - par jean le 20/12/2017 @ 18:46



DES CPAS « épinglés » par l’inspection fédérale.
 
 
    Nous commençons ici à publier des extraits des rapports d’inspection opérés par l’administration fédérale. Chaque année, ce service inspecte une bonne cinquantaine de CPAS dans toute la Belgique, et le rapport…..est publié sur leur site. L’inspection n’est pas tendre !
   Il suffit d’aller sur le site du Service Public Fédéral, clic dans la case « outils CPAS » ensuite sur « inspection » et vous avez les rapports depuis 2014 : www.mi-is.be/fr. Nous reprenons ici des thèmes qui nous concernent. En italique, le texte exact du rapport :
 
Gembloux : Taux isolé pour les sans-abris
L’article 14, § 1, 2°, de la loi du 26 mai 2002 concernant le droit à l’intégration sociale implique qu’une personne sans-abri bénéficiant du revenu d’intégration qui réside temporairement chez un tiers et pour qui un projet individualisé d’intégration  
sociale a été déterminé a droit au montant de la catégorie « personne isolée ». Les conditions stipulent qu’il doit s’agir d’une personne « sans-abri », avec qui un projet individualisé d’intégration sociale a effectivement été conclu, sans distinction que la personne ait moins de 25 ans ou plus de 25 ans.
 
Ans : Prime à l'installation :
La pratique de votre Centre lors de l’octroi des primes à l’installation est de verser à la personne la moitié de la prime puis d’attendre la preuve de l’utilisation de ce montant avant de lui verser l’autre moitié. Cette pratique n’est pas correcte. En effet, l’article 14, §3 de la loi du 22 mai 2002 ne spécifie aucunement que l’utilisation de la prime doit être justifiée.  
 
Bernissart    Extraits de compte
L’inspection a pu constater que votre centre exige de la part du demandeur de produire l’ensemble de ses extraits de comptes bancaires afin d’examiner son droit potentiel.
S’il va de soi que l’examen des ressources du bénéficiaire fait partie de l’enquête sociale et que les copies d’extraits sur lesquels apparaissent les éventuelles ressources mensuelles peuvent être réclamées, ces preuves peuvent aussi être obtenues par d'autres moyens dont les fiches de salaire, le relevé du syndicat, des caisses de paiement ainsi que les flux BCSS.
En outre, exiger la production systématique des 3 derniers mois d’extraits de compte complets constitue une ingérence dans la vie privée de l’usager qui n’est pas acceptable ; un bénéficiaire du droit à l’intégration sociale n’a pas l’obligation légale de présenter et justifier ses dépenses mensuelles au CPAS.
De même, conditionner l’octroi ou la prolongation du DIS à la production de ces éléments n’est pas correct ; c’est l’article 3 de la Loi du 26/05/2002 qui énumère les 6 conditions d’octroi du droit à l’intégration sociale et il ne vous appartient pas d’en ajouter de nouvelles.
Il est impératif pour le service social de revoir ses pratiques en la matière. Lors des prochaines inspections, l’inspectrice sera particulièrement attentive à ce que ce type de demande ne soit plus formulée.
 
Courcelles : extraits bancaires
Exactement, mot pour mot la même remarque !
L’inspection a pu constater que votre centre exige de la part du demandeur de produire l’ensemble de ses extraits de comptes …….. ces preuves peuvent aussi être obtenues par d'autres moyens dont les fiches de salaire, le relevé du syndicat, des caisses de paiement ainsi que les flux BCSS.  En outre, exiger la production systématique des 3 derniers mois d’extraits de compte complets constitue une ingérence dans la vie privée de l’usager qui n’est pas acceptable ; ……
 
Ellezelles : taux isolé Sans abri : (Ndlr : une personne hébergée provisoirement chez des amis est aussi un sdf)
La modification de l’article 14, § 1, 2°, de la loi du 26 mai 2002 concernant le droit à l’intégration sociale implique qu’une personne sans-abri bénéficiant du revenu d’intégration et pour qui un projet individualisé d’intégration sociale a été déterminé a droit au montant de la catégorie « personne isolée ».
Les conditions stipulent qu’il doit s’agir d’une personne « sans-abri », avec qui un projet individualisé d’intégration sociale a effectivement été conclu, sans distinction que la personne ait moins de 25 ans ou plus de 25 ans.
 
Etterbeek : extrais bancaires + taux isolé
Exactement les mêmes mots pour les extraits bancaires : L’inspection a pu constater(..) ces preuves peuvent aussi être obtenues par d'autres moyens dont les fiches de salaire, le relevé du syndicat, des caisses de paiement ainsi que les flux BCSS. En outre, exiger la production systématique des 3 derniers mois d’extraits de compte complets constitue une ingérence dans la vie privée de l’usager qui n’est pas acceptable ; …….
 
Taux isolé pour sans abri 
La modification de l’article 14, § 1, 2°, de la loi du 26 mai 2002 concernant le droit à l’intégration sociale implique qu’une personne sans-abri bénéficiant du revenu d’intégration et pour qui un projet individualisé d’intégration sociale a été déterminé a droit au montant de la catégorie « personne isolée ». Les conditions stipulent qu’il doit s’agir d’une personne « sans-abri », avec qui un projet individualisé d’intégration sociale a effectivement été conclu, sans distinction que la personne ait moins de 25 ans ou plus de 25 ans.
 
Incourt : même remarques pour les extraits bancaires
 
 
 
 
 
 
frown
 
 
 
 

DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin

Liens utiles

+ Associations partenaires du Front commun des SDF
+ Sources d'informations
+ Associations
+ Infos
+ maisons d'accueil Bxl et Wallonie
Haut Bas